Les écoliers ont vécu un moment fugitif, hors du temps, un moment de grâce, avec l’observation de pigeons voyageurs destinés à être lâchés dans la nature, un message accroché aux pattes.

La préparation de cet envol a duré toute la matinée. Un amoureux de ce « colombinés », médecins et laïcs franciscain, est passé dans les classes pour présenter l’oiseau et expliquer la démarche. Cet oiseau atypique symbolise la Paix et l’Amour mais aussi la beauté du vol et la performance. En groupe ou seuls, ils sont capables de voler des centaines de km pour retrouver leur colombier. Les meilleurs sont arrivés à Besançon, à 250 km de vol, dans leur propre colombier. Monogame et fidèle, ce qui les motive à arriver à destination, ce sont leur case, le lieu où ils sont nés, leurs « conjoints » et leurs petits. Pour les enfants, ces instants ont été magiques. Certains ont pu toucher leurs plumes, les porter, écrire un message. Ils ont découvert une passion, une des merveilles de la nature. Pour mettre des mots sur cette création voulue par Dieu, le lâcher de pigeons a été lancé, non pas par « un deux trois… » mais par un « au nom du Père, et du Fils et de Saint Esprit, Amin ! »